English Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) French

Sur la route des épices

Les épices ont toujours fasciné les grandes civilisations millénaires car elles représentaient une monnaie d’échange unique dans le commerce. La preuve avec le premier commerce d’épices qui se développa au Moyen-Orient il y a 4 000 ans. Le contrôle des voies commerciales était essentiel pour la survie de ces civilisations. La route des Indes, découverte par Vasco de Gama, fut une opportunité majeure pour le développement du commerce maritime entre européens et asiatiques. Cette période de l’histoire marqua l’essor de l’Île Maurice, une petite île perdue au milieu de l’Océan Indien.

Se situant entre la Réunion et Rodrigues, l’Île Maurice développa son économie grâce à sa proximité des voies commerciales. Pierre Poivre fut le premier à introduire la culture des épices à Maurice (poivre, girofle, muscade, cannelle) et avec l’aide du Gouverneur Mahé de Labourdonnais, le commerce et l’économie mauricienne se développèrent rapidement. Avec l’abolition de l’esclavage proclamée sur l’île, ce sont les travailleurs engagés qui débarquèrent en grand nombre. Principalement d’Inde et de Chine, ces migrants rapportèrent dans leurs bagages des épices traditionnellement utilisées chez eux et c’est ainsi que l’on vit apparaître safran, curcuma, piment et badiane sur notre marché.

Aujourd’hui Mayil s’est lancé dans la confection d’épices afin de mettre en avant une tradition ancestrale et il propose des produits de grande qualité, au goût authentique et si apprécié par tous les Mauriciens!

 

L’île Maurice bien sûr !

Lorsque Dieu créa la Terre, il décida de créer un havre de paix à l’image du paradis et l’appela Île Maurice. Eau turquoise et abondante de richesse, terre verdoyante, citoyens accueillants et tolérants, voici en quelques mots les raisons de la prospérité d’un petit pays aux grandes ambitions.

Tout commença par la découverte de l’île par les Arabes en 975, puis ce fut au tour des Portugais vers 1507. Les premiers à s’installer furent les Hollandais et ils nommèrent cette île, Maurice, en l’honneur de Maurice de Nassau mais ils abandonnèrent l’ile pour immigrer vers le Cap. Ce sont les Français qui acquirent l’ile en 1710 et qui développèrent l’économie et la culture agricole sur l’île, qui sera ensuite connue comme Île -de-France.

Entre-temps, de nombreux esclaves venus de la côte est de l’Afrique furent condamnés à travailler dans les champs agricoles. Les Anglais, après avoir pris la souveraineté de l’île en 1810, abolirent l’esclavage en 1833. Ce sont les vagues migratoires venues des colonies britanniques qui augmentèrent la population sur l’île. L’Independence fut acquise en 1968 et depuis 1992, l’île Maurice est une République.

L’île Maurice baigne dans les eaux tropicales de l’Océan Indien, à l’est de Madagascar. La capitale de Maurice est Port-Louis et l’île compte une population de plus de 1 200 000 d'ames. Entre les champs de canne et les plages de sable blanc, il existe de nombreux sites touristiques qui méritent un détour : Trou-aux-Cerfs ou le volcan endormi, le marché central de Port Louis, le Caudan Waterfront, l'Aapravasi Ghat à Port Louis et la montagne Le Morne Brabant, deux sites classés 'World Heritage sites' ou encore la nightlife de Grand-Baie, station balnéaire le plus connu dans le nord du pays.

Simplement pour vous inviter au dépaysement et à la croisée des mondes.